17/01/2016
La Gascogne

Page générale
Suite

Carte du Gers
MONTESQUIOU (Castelnau du Gers) XIIe




Image classique d'un castelnau en cercle, respectant les anciennes fortifications, les maisons s'appuyant parfois sur les vestiges de l'enceinte fortifiée.




L'une des portes de l'enceinte fortifiée subsiste encore et très bien conservée, il manque la herse pour être complète, on la baissait le soir. On observera la meurtrière assez large, car la porte était gardée.


Renseignements
Montesquiou
Syndicat d'Initiative
Mairie

tél. : 05.62.70.91.18
Télécopie : 05.62.70.96.59
e-mail : si.montesquiou@wanadoo.fr


Montesquiou sur le Net
Retrouvez l'actualité de Montesquiou
http://www.montesquiou.info

Pour la détente un peu de restauration
L'auberge Tél. : 05 62 70 91 15.
Ouvert le midi du lundi au vendredi. Le soir et le week-end sur réservation, à partir de 4 à 5 personnes. La patronne Maryse concocte une vraie cuisine de pays, le foie bien sûr, aux pommes ou en papillotes, des volailles et des viandes, confites, braisées, mijotées ou rôties, avec farces et sauces odorantes.

Un castelnau de hauteur
Ce castelnau de hauteur peuplé de Montesquivais s'étire sur un coteau étroit et surplombe le vallon de l'Osse. Ce castelnau a donné son nom à la branche cadette des comtes de Fézensac, d'où sont issus les seigneurs de d'Artagnan et de Montluc.

L'histoire des seigneurs de Montesquiou

En 920 , le Duc Garcie Sanche partage son royaume entre ses 3 fils. L'un de ses fils Guillaume hérite du pays de Fezensac dans lequel se trouvait Auch. En 960 , comme son père, Guillaume partage son comté en 3. C'est Othon qui hérite du FezensacMais en 1146 , la race des Comtes de Fezensac s'éteint avec Béatrix. C'est Géraud III, Comte d'Armagnac, qui hérite du comté et devient comte d'Armagnac et de Fezensac. La fortune des comtes d'Armagnac commence. Raimond Aimeri 1er de Montesquiou né en 1015 devint le premier baron de Montesquiou et construisit le premier château. Ses descendants s'y succédèrent, C'est probablement Raymond aimery II de Montesquiou (1135-1200) seigneur de Montesquiou, Estipouy, Asclens, Berdale et Villeneuve qui participa à la 3ème croisade et finira chanoine d'Auch, qui fortifia le village autour du château, créant ce castelnau, soumis à son autorité au XIIème siècle pour rassembler les habitants éparpillés pour mieux les défendre et s'assurer une meilleure perception des impôts. Son fils fils Arsieu II de Montesquiou Seigneur de Montesquiou, de Sansopouy, de Paders, de Serres et de Belloc lui succéda.

Le château
Le château détruit, le village a conservé quelques traces de son passé légendaire, l'église, quelques fragments du mur d'enceinte. Créé au XIIe par la famille Montesquiou, le château devait comprendre deux bâtiments formant deux ailes soudées par un donjon.

L'église
Construite également au XIIe en même temps que le château, c'est une église de style roman. Elle fut remaniée au XVe siècle pour son chur puis au XIXe siècle pour sa nef qui a conservé son clocher du XIIe siècle.

Sur les sentiers de Saint-Jacques de Compostelle

A Condom, certains pélerins quittaient la via Podensis pour rejoindre la via Tolosana à L'Ile-de-Noé où à Montesquiou pour cheminer dans la vallée de la Baïse et découvrir l'abbaye cistercienne de Flaran fondée en 1151 au confluent de la Baïse et de l'Auloue

Le village
Le village s'articule autour d'une rue centrale qui aboutissait à deux portes dont l'une subsiste encore, vestige de l'enceinte fortifiée du 12ème siècle. Quelques vestiges de remparts subsistent mais on admirera surtout le bel alignement de maisons à colombage à proximité.

La Halle
Au centre du village, la rue devait passer sous une petite halle qui a été détruite. Les maisons biens restaurées ont conservé leurs encorbellements et leur colombages.

A proximité
Barran et son clocher, Mirande, Marciac et son jazz, L'Isle de Noé, le lac de Miélan et Bassoues.

Accès
19 Km Sud-ouest d'Auch par N 21 (vers Tarbes) puis D 137 sur 12 km à partir de Mirande, où N124 depuis Auch vers Vic-Fezensac sur 5 Km et D 943 sur 30 km par Barran et L'Isle sur Noé.

Page générale