17/01/2016
La Gascogne

Page générale
Suite
Carte du Gers
L'ARMAGNAC, les régions de production


Carte de production d'Armagnac

Carte de production d'Armagnac, 3 grands régions, 3 terroirs différents

La vinification
La période de distillation s'étend d'octobre au 30 avril. Dès sa sortie de l'alambic, l'eau-de-vie est mise à vieillir dans une « pièce » neuve de 400 litres façonnée à la main avec du cœur de chêne bien séché, un chêne du pays (ou mieux de la propriété), pédonculé (chêne noir).
Cépages
Une dizaine de cépages sont autorisés par le décret du 6 août 1936, le plus ancien est le mieux adapté à la production de vins acides et peu alcoolisés est le Piquepoult (ou pique-lèvres) mais il est très sensible à la pourriture grise et de plus en plus abandonné. Actuellement on utilise le Baco dans le Bas-Armagnac, l'Ugni blanc (ou Saint-Emilion) dans la Ténarèze, et le Colombard dans le Haut-Armagnac.

Le vignoble de l'armagnac
Il s'étend sur les départements du Gers, du Lot-et-Garonne et des Landes, est divisé en trois grandes régions correspondant à des terroirs portant la marque de caractères géologiques différents.
Le Haut-Armagnac, Auch
C'est la région la plus vaste en superficie, mais la prédominance des terrains calcaires n'est pas favorable à la production de vins recherchés pour la distillation, alors que les vins de table (surtout à base de Colombard) y sont très convenables. Situé à l'Est et au Sud du département du Gers et du Lot-et-Garonne, avec Auch comme capitale, ses Armagnacs manquent de finesse et ne représentent qu'environ 5 % de la production totale, remplacé par les champs de céréales progressivement.
La Ténarèze, Condom
Zone intermédiaire d'importants vignobles situés entre le Haut et le Bas-Armagnac. Ses sols à dominante argilocalcaire sont très favorables à la culture de la vigne, les meilleurs se situant sur les « boulbènes » des fonds de vallées, les moins bons sur les « terreforts » des coteaux. Ses eaux-de-vie pleines de caractère sont fortement parfumées et corsées, avec un bouquet particulier qui évoque la violette, mais elles demandent un long vieillissement pour exprimer toutes leurs qualités. Certains les considèrent même comme les meilleures.

Le Bas-Armagnac, Eauze
c'est le plus réputé. Il vient largement en tête de la production totale. Situé pour sa plus grande partie à l'Ouest du département du Gers il déborde un peu sur celui des Landes. Ses sols argilo-siliceux et acides sont les meilleurs pour la culture de la vigne, avec de grandes étendues de « sables fauves » et une boulbène très argileuse connue sous le nom de « terrebouc ». Ses eaux-de-vie sont d'une grande finesse et très bouquetées, au parfum de pruneaux, racées et ont l'avantage d'atteindre leur apogée plus vite que celles de la Ténarèze.
La blanche
Pour avoir droit à l'appellation armagnac, la jeune eau-de-vie doit séjourner au moins 2 ans en fût. Avant, elle ne peut être vendue que sous le nom d'eau-de-vie du pays gascon. Le titre de jeune armagnac ou d'armagnac primeur lui est interdit. C'est La Blanche, eau-de-vie merveilleuse pour les flambages ou parfumages en cuisine. On la sert ausi glacée, pour remplacer la vodka sur les poissons fumés, pour accompagner un foie gras comme le suggère Daguin, ou simplement pour faire le « trou gascon ».

Page générale